. .
ء ѡ l'Adhsion au Forum ne signifie pas seulement le registrement, mais plutt contribuer l'enrichissement et le dveloppement
 
 


 
Rechercher
» 
11/12/2012, 13:39  Zakaria El Youssfi

» 
26/11/2012, 12:19  boussik

»  ( 2 )
30/8/2012, 08:25  

»  :
11/12/2011, 11:48  gandal

» 
2/8/2011, 05:08  

» 
8/1/2011, 07:16  abdelillah haimani

» 
7/1/2011, 14:15  

» 
9/12/2010, 07:42  soukaina el aalaoui

»  :
14/10/2010, 02:49  souihi

» Rsum de la nouvelle raliste "La Ficelle"
22/9/2010, 02:51  touzani63

» 
25/4/2010, 13:25  

» conseil
27/3/2010, 17:22  hassan

» resume de le derniere jour d'un coname'
27/3/2010, 17:19  hassan

» resume de antigone
27/3/2010, 17:16  hassan

» resume de la boite a merveilles
27/3/2010, 17:14  hassan

:
:
:: 

 | 
 

 Antigone

   
souihi


avatar

: 64
: 61
: 19/11/2007

: Antigone   7/5/2009, 10:48




ANTIGONE
tude de texte


TERMINOLOGIE DU THEATRE

Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il doit y avoir au minimum un metteur et un rcepteur. Une donne mise, c'est le message. Un code, c'est la langue et/ou le jargon. Un objectif, c'est le but du message. Il se fait par signaux (auditifs ou visuels). L'origine tymologique grecque du mot se rfre un concept traduisible par "suivre une pense", ce qui n'explique pas la faon de la prendre. ---- À moins de vouloir prendre donc connaissance de l'esprit de l'autre il suffit de suivre pour saisir.

Tirade

Longue suite de vers ou de phrases prononce sans interruption par un personnage de thtre.

Ex: la tirade du nez, dans Cyrano de Bergerac.

Par extension : longue phrase emphatique.

Rplique

ce quun acteur doit dire, quand le personnage qui parle avant lui a fini de parler ; chaque lment du dialogue.

Rpartie

rplique souvent brve ; elle met en valeur un propos brillant, spirituel, sublime ou constitue une rplique un interlocuteur agressif.

Stichomythie

cest un dialogue de vers vers ou de phrase phrase ; il cre une rapidit qui convient au heurt des ides, des sentiments, des volonts.

Polylogue

dialogue plusieurs voix. Il provoque une cacophonie ou un lyrisme.

Le faux dialogue :

il sagit dun dialogue de sourd, ou dun dialogue o le personnage ne parle que pour relancer le discours dun autre.

Le monologue :

discours dun personnage qui est seul ou qui se croit seul sur la scne. Sa fonction est de faire connatre un personnage de lintrieur.

dramaturge :

lauteur dune pice de thtre

le personnage : tre fictif dans la pice, il nest pas rel. Il ne faut pas le confondre avec lacteur.

Didascalies ( ou indication scniques) :

elles renseignent sur les personnages, sur le lieu, les gestes, les mouvements, le dcor, la diction, les habits
les personnage de ANTIGONE de Jean Anouilh

ANTIGONE de Jean Anouilh
Les personnages

- prsentation d'Antigone ( = hrone)
- prsentation d'Ismne
- prsentation d'Hmon
- prsentation de Cron
- prsentation de sa femme Eurydice, de la nourrice, puis du petit page de Cron
- prsentation des trois gardes
La prsentation des personnages s'effectue par ordre de proximit avec Antigone. Eurydice est quand mme prsente alors qu'elle n'interviendra pas dans la pice. La nourrice qui tait pourtant avec Antigone depuis sa jeunesse n'est mentionne qu'aprs Eurydice, ceci s'explique sans doute par le fait que la nourrice ne fait pas partie de la famille royale.

Antigone et Ismne sont 2 surs mais elle s'loigne vitesse vertigineuse (colossal et norme) d'Ismne ("elle sent qu'elle s'loigne une vitesse vertigineuse de sa sur Ismne" ), le Roi aussi est seul, Antigone et Cron, son oncle, sont donc tous les deux seuls, et cette solitude est fondamentale.
Personnage(s) d'Antigone :

Antigone

petite a un "sourire triste", des "yeux graves", elle est "noiraude", "renferme", "maigre" et "petite", c'est l'image de l'antihros, tous ces adjectifs qualifiant Antigone connotent la mort, le tragique. Par une espce de mtamorphose, l'Antigone de mythe va "se dresser seule en face du monde", "elle va surgir", c'est vraiment une hrone. Cette diffrence est beaucoup plus importante que la diffrence entre l'Antigone petite et sa sur Ismne dont elle s'loigne d'ailleurs vitesse vertigineuse, Ismne est jeune et aurait bien aim vivre. Antigone est destine mourir ds sa naissance, c'est pourquoi elle est indiffrente lorsqu'elle rencontre Hmon.



Ismene fille d'oedipe et de Jocaste; sur de Antigone et Etoc


Hmon : C'est quelqu'un qui restera un peu mystrieux dans toute la pice. On peut se demander si il aime vraiment Antigone. Le Prologue nous apprend qu'ils ne se marieront pas et que s'il n'avait choisi Ismne, il ne serait pas mort. Il est comme une espce de pantin, il n'a pas de pouvoir alors qu'il est prince et destin devenir roi. C'est encore le petit garon de son papa et de sa maman. Il n'existe pas vraisemblablement et son titre princier n'est qu'une apparence. Hmon se plie devant Antigone. Il n'a rien du jeune prince qui a de la consistance.

Eurydice : elle ne sait pas qu'elle va mourir, le regard port sur Eurydice diffre nettement du regard qui est port sur Hmon. On dit toujours Madame mais jamais la reine. On a l'impression que la tragdie se passe ct d'elle et qu'elle ne la concerne pas. Elle est "bonne", "digne" et "aimante" mais cela ne la sauve pas de l'inutilit.

Cron : il ne peut s'appuyer sur personne : son fils est sans consistance, "seul avec son petit page qui est trop petit et qui ne peut rien non plus pour lui." Cron est le seul qui va monter une argumentation contre Antigone, c'est le Roi mais en fin de compte, il ne l'assume pas compltement, il se demande d'ailleurs si ce n'est pas vain de conduire les hommes. C'est un homme cultiv, il est assez ouvert et il a accept par devoir le poste de roi.

Le Messager : il sait dj, c'est lui qui viendra annoncer la mort d'Antigone. C'est une tmoin privilgi(lu). On peut encore noter un anachronisme : on sait quelque chose sur lui : il a le droit de rver, d'avoir des envies et de n'avoir pas envie de faire son devoir, d'tre ple et solitaire.
Les gardes : Ils ne sont pas compltement rduits leur fonction, on parle de choses dont on ne parlerait jamais dans la tragdie classique. Cot quotidien : Ils sentent l'ail, le cuir et le vin rouge. Anouilh insiste sur le fait qu'ils sont toujours innocents et toujours satisfaits d'eux-mmes, de la justice. Ils ne se posent pas de questions sur l'existence. "Ils sont dpourvus de toute imagination". Anouilh insiste aussi sur leur lourdeur.

le prologue


Au dbut, le prologue prsente les personnages, ces deriers sont tous en scne, vaquant des occupations diffrentes.

Rsum

Écrite en 1942, la pice fut reprsente le 4 fvrier 1944 . L'poque : les derniers mois de l'Occupation. Ce fut un trs grand succs.
Antigone se prsente comme formant un tout : pas de division en actes, ni en scnes.

L'exposition

Au dbut, le Prologue s'avance vers le public et lui prsente tous les personnages. Ils sont tous en scne. Le Prologue les montre, et nous parle de leur caractre et leur rle.


Antigone et sa nourrice

La nourrice surprend Antigone, qui rentre de l'extrieur sur la pointe des pieds, ses souliers la main. Elle a t, dit-elle, se promener dans la campagne.


Antigone et Hmon

Une scne pleine dmotion. La jeune fille veut d'abord s'assurer de l'amour d'Hmon. Elle aurait t heureuse d'tre sa femme, et tait prte se donner lui la veille au soir parce que... Mais avant de lui dire pourquoi, elle lui fait jurer de ne pas la questionner. Il le fait, et frapp de stupeur, il entend : parce que jamais, jamais, je ne pourrai t'pouser . À Ismne, revenue, qui essaye de la raisonner, Antigone apprend la vrit : elle est alle enterrer son frre pendant la nuit.


Arrestation d'Antigone

C'est le moment de la crise . Le ressort est band. Le Chur en profite pour entrer, et, s'adressant au public, explique sa conception de la tragdie. C'est le moment o la jeune fille entre en scne, pousse par les gardes. Antigone tait revenue sur les lieux en plein jour.


Antigone et Cron

Scne capitale entre Cron et Antigone, scne o se on touche le sens de la pice. On peut distinguer plusieurs tapes. Cron est assez calme au dbut. Il espre touffer l'affaire en faisant disparatre les trois gardes. Antigone lui annonce qu'elle recommencera. Cron change de stratgie et use dautres arguments mais en vain.
Pouss bout, Cron appelle ses gardes. Malgr les reproches du Chur, les supplications d'Hmon, Cron avoue qu'il n'a rien pu faire pour sauver Antigone et qu'elle voulait mourir. Hmon sort comme un fou.

Antigone et le garde

Antigone reste seule avec le garde. Cette scne nous montre l'isolement d'Antigone l'heure de sa mort. Le garde parle de ses petits problmes lui, et apprend Antigone qu'elle va tre enterre vivante
    
 
Antigone
    
1 1
 
-
» ANTIGONE

:
 ::  :: -